Accueil Investissement locatif

Faire ses premiers pas dans l’investissement locatif

L’immobilier est considéré comme l’investissement le plus sûr, la valeur de la pierre étant des plus stables. Grâce à l’investissement locatif, vous pouvez même faire du bien une source de revenu complémentaire. Toutefois, ce type d’investissement n’est pas sans risque et nombreux sont ceux qui n’osent pas encore franchir le cap. Ce guide vous permettra de mieux comprendre le b.a.-ba de l’investissement locatif.

premier investissement locatif

Définition et principe de l’investissement locatif

L’investissement locatif consiste à acquérir un bien immobilier en vue de le mettre en location pendant une période déterminée. L’acquisition peut être réalisée par l’achat d’un bien neuf ou d’un bien à rénover. Il est également possible que le bien soit construit de A à Z. L’important est que le bien réponde à toutes les normes et exigences en matière de logement, normes sanitaires, normes de sécurité, etc. vous avez deux options, louer le bien en meublé ou en vide.

L’acquisition peut se faire en propre, grâce à vos moyens personnels mais il existe également des offres de crédit spécifiques s’adressant à ceux qui désirent investir dans l’immobilier locatif sans fonds propres, des prêts in fine dont le remboursement intervient uniquement à la fin du contrat.

Les avantages d’un investissement locatif

Le premier avantage de l’investissement locatif est la constitution d’un patrimoine substantiel. En effet, la valeur d’un bien immobilier est rarement en dessous de 100000€, une valeur qui tend généralement à croitre avec le temps. Vous disposez ainsi d’un patrimoine conséquent et sûr que vous pourrez plus tard léguer à vos enfants.

Mais l’avantage principal de ce type d’investissement est le revenu qu’il génère. Grâce aux loyers, vous disposez d’un revenu supplémentaire pour compléter votre revenu actuel. Vous pouvez même, dans certains cas, en faire votre source de revenu principale.

L’investissement locatif est de plus en plus encouragé par les pouvoirs publics afin de répondre aux demandes croissantes de logements. Pour cela, il existe de nombreux dispositifs qui permettent à l’investisseur de rentabiliser mieux son investissement. La loi Pinel prévoit notamment une défiscalisation jusqu’à 21% sur le prix d’acquisition du bien. Les impôts sur les loyers peuvent également être réduits grâce à un abattement qui peut atteindre 30%.

Les risques liés à l’investissement locatif

Bien évidemment, ce sont les risques qui doivent surtout retenir votre attention. La liste peut être très longue mais nous nous contenterons de vous exposer le risque lié au bien et le risque lié à la location.

D’une part, pour rentabiliser un investissement locatif, il est impératif d’acquérir un bien avec un fort potentiel de rendement. Le choix de l’emplacement est crucial. Une étude préalable est nécessaire pour déterminer la localisation idéale du bien afin d’attirer les locataires et bénéficier de loyers conséquents. Nombreux sont ceux qui se retrouvent avec un bien dont les charges sont très élevées mais qui ne trouvent pas preneur à cause du mauvais choix de l’emplacement.

D’autre part, vous n’êtes pas à l’abri de mauvais locataires qui refusent de payer le loyer ou qui accusent des retards de paiement. La gestion de la location peut s’avérer aussi épuisante qu’éprouvante. Vous avez toutefois la possibilité de confier cette gestion à une entité spécialisée, que ce soit pour l’entretien du bien ou pour le recouvrement des loyers. Bien évidemment, cette délégation engagera des frais supplémentaires qu’il faudra déduire lors du calcul du rendement de votre investissement.

Conseils pour réussir un investissement locatif

Deux conseils prévalent pour réussir un investissement locatif. Le premier conseil est de réaliser une étude de marché préalable afin de faire le bon choix de l’emplacement. C’est une condition sine qua none pour rentabiliser votre investissement. Choisir un locataire honnête n’est pas toujours aussi évident. Le second conseil est de souscrire impérativement une garantie locative afin de vous prémunir des impayés.