Accueil Rentabilité d’une location saisonnière

Comment déterminer la rentabilité réelle d’une location saisonnière ?

Vous êtes de plus en plus nombreux à songer investir dans la location saisonnière au lieu d’une location longue durée classique. Ce type d’investissement immobilier promet en effet un rendement 4 fois supérieur à celui d’un bail ordinaire. Toutefois, il convient de rester prudent car la rentabilité n’est pas uniquement définie par un calcul arithmétique. De nombreux facteurs vont influer sur le rendement réel de l’immobilier locatif saisonnier.

conseils investissement locatif

Une semaine de location saisonnière rapporte autant qu’un mois de bail

Une location saisonnière est une location de courte durée. Elle va de la nuitée au trimestre. 120 jours, c’est d’ailleurs la limite fixée par la loi pour qu’une location soit considérée comme saisonnière. Il s’agit généralement d’une location meublée et les tarifs vont de 3 à 5 fois les tarifs d’un bail classique. En effet, la nuitée en location saisonnière coûte en moyenne 100€ pour appartement de 20m2. Ce tarif peut augmenter en fonction du niveau d’équipement de la maison. Les propriétaires gagnent ainsi l’équivalent d’un mois de loyer en bail normal avec la formule location saisonnière.

Attention toutefois aux frais accessoires

Ce calcul doit toutefois être tempéré car la location saisonnière implique des frais accessoires. Accueil des locataires, entretien des locaux avant chaque entrée, il existe un certain nombre de charges que le propriétaire doit supporter. En outre, la location peut également englober d’autres services tels que divers abonnements, télé, téléphone, eau/électricité, etc.

D’autre part, il faut également déduire des recettes les charges liées à la promotion du logement. Les sites spécialisés dans la promotion des locations saisonnières facturent un service forfaitaire ou à la commission.

Enfin, il ne faut pas non plus oublier les charges fiscales qui incombent au propriétaire. Les recettes sont assujetties soit à l’impôt sur le revenu soit à l’impôt sur les bénéfices sociaux. S’ajoutent à ces impôts des taxes locales qui varient selon la situation géographique du bien.

Comment augmenter la rentabilité d’une location saisonnière ?

La réussite d’une location saisonnière dépend de plusieurs facteurs en amont. Le choix de l’emplacement est tout d’abord crucial afin d’assurer l’occupation du bien. C’est la maison la mieux située, celle qui est la plus proche de la mer par exemple, qui séduira davantage les clients et qui pourra proposer des tarifs élevés. Tout dépendra néanmoins de l’état et de la qualité du bien, aspect extérieur, équipement intérieur.

Mais c’est surtout de la stratégie marketing adoptée que dépendra la rentabilité d’une location saisonnière. La location saisonnière constitue aujourd’hui un véritable contrat de service, plus qu’une simple mise à disposition. L’accueil est primordial. Chacun adopte sa propre stratégie, petit déjeuner inclus, service aux chambres quotidien, etc. L’essentiel est que le locataire puisse être satisfait de son séjour.

Enfin, la promotion est la clé de voute de la location saisonnière. La concurrence étant de plus en plus féroce, c’est le détail qui va faire la différence. Il est parfois utile de recourir à des professionnels de la promotion immobilière pour mettre en valeur votre bien, qu’il s’agisse de l’article de description ou des clichés destinés à être affichés sur les sites spécialisés, des charges supplémentaires qui s’avèrent toutefois nécessaires.